L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Habitation

ArboreaTetrarc

Des logements pas comme les autres

Description

Le projet tire son nom d’une intégration volontaire des arbres et de la végétation dans l’architecture. Ici, un jardin suspendu est créé sur le dessus du socle qui porte les trois immeubles : ce sont 2000 m² de jardins plantés de bouleaux et de plantations rases.
Sur la façade ouest, les logements sont prolongés de vastes loggias de bois, dont la double hauteur correspond à celle d’-un appartement en duplex. Chaque loggia accueille un arbre. Ainsi, l’empilement vertical des loggias constitue une collection d’arbres. L’immeuble devient un arboretum habité ouvert sur le panorama de la Loire et de Nantes. C’est un projet significatif d’une architecture « à vivre ».

Galerie

  • arborea_1_mobile_1920x1080.jpg
  • arborea_2_mobile_1920x1080.jpg
  • arborea_3_mobile_1920x1080.jpg
  • arborea_4_mobile_1920x1080.jpg
  • Architectes : Patrick Moreuil, Jack Troussicot
  • Maître d'ouvrage : Lamotte Construction
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 11780m²
  • Date de livraison : 01/01/2006
  • Coût des travaux : 10.8M€
  • Mise en lumière : Non
  • Matériaux principaux :

    Pâte de verre

    Bois pour les Balcons

    Béton 

  • Visitable : Non

Le Documentaire

 

Ça pourrait s’appeler A deux sur l’île. Le film s’articule sur la relation forte et étroite entre deux œuvres architecturales emblématiques édifiées en vis-à-vis, l’une à côté de l’autre, sur le site de l’île de Nantes - où les pouvoirs publics ont engagé depuis des années une requalification de grande ampleur d’un lieu autrefois connu pour ses industries, expérimentant de nouvelles façons de penser et concevoir la ville. Deux programmes laboratoires qui vont bien plus loin dans l’expérimentation que ne l’autorise habituellement la programmation classique. Deux réalisations qui n’existent en réalité pas l’une sans l’autre. D’abord par ses initiateurs, qui sont les mêmes – cabinet d’architecture, promoteur…. Ça aide. Ensuite, par la façon dont les expériences retirées du premier (Arborea) ont nourri la conception et la réalisation du second (Playtime).
Les deux programmes mêlent et superposent habilement les fonctions, jouant des formes et des volumes, des niveaux, des clins d’œil ou des asymétries, mixant activités, services, logements luxueux, étudiants ou encore sociaux. Les questions des circulations, des signaux, des matériaux utilisés, d’une nouvelle écriture de la relation intérieur / extérieur, des formes et des volumes sont ici également au cœur de la réflexion architecturale et des expérimentations engagées

Partenaires

Bâtiments similaires

Ce bâtiment est visible dans les balades suivantes